Missions

objectif0

1) Au niveau des objectifs envers notre public-cible:

  • Ouvrir le dialogue entre jeunes sur l’ensemble des thématiques de l’EVRAS afin qu’ils arrivent à en parler sans tabou ni complexe avec leurs pairs
  • Augmenter le niveau de connaissance des jeunes sur les infections sexuellement transmissibles, leurs modes de transmission, le dépistage, leurs symptômes et les traitements actuels
  • Augmenter le niveau de compétence des jeunes par rapport à l’utilisation du préservatif et de tous les éléments liés à l’utilisation de celui-ci et ouvrir le dialogue entre pairs par rapport aux raisons de refus du port de celui-ci
  • Faciliter l’accès au préservatif et plus spécifiquement dans les lieux festifs
  • Encourager les jeunes à considérer le test de dépistage pour l’ensemble des IST et non uniquement pour le VIH/SIDA
  • Ouvrir un dialogue de jeunes à jeunes par rapport à la solidarité envers les personnes séropositives
  • Sensibiliser les jeunes sur différents sujets tels que la non-discrimination et le non-jugement des valeurs et des pratiques afin qu’ils réfléchissent à leurs propres valeurs et qu’ils se comportent de manière respectueuse et ouverte envers les autres
  • Etre un soutien à la création de projets
  • Permettre aux jeunes de devenir eux-mêmes les acteurs de leur évolution sociale en les impliquant concrètement dans la création des actions et campagnes qui leur sont destinées ou via d’autres projets reliés au domaine
  • Développer les aptitudes individuelles des jeunes via leur participation aux actions

2) Au niveau des chiffres que nous désirons atteindre :

  • Former au moins 100 nouveaux pairs-éducateurs par an et impliquer des centaines de jeunes dans la réalisation de projets envers leurs pairs
  • Former au moins 50 professionnels du secteur
  • Sensibiliser 2.000 jeunes de l’enseignement secondaire en 2015
  • Sensibiliser 6.000 étudiants des hautes écoles et universités

3) Au niveau de notre implication avec le secteur et les partenaires :

  • Créer un relais vers les centres de dépistage, les centres de planning familial, les associations thématiques, … et rendre ces structures plus visibles auprès des jeunes
  • Acquérir une meilleure connaissance mutuelle des autres structures (associations thématiques, de prévention, psycho et médico-sociales) afin de développer davantage de partenariats et d’éviter les doublons
  • Sensibiliser les professionnels à l’utilisation de nos outils de sensibilisation et favoriser leur diffusion
  • Créer des collaborations avec les autres professionnels du secteur afin de réfléchir sur les actions et les outils éducatifs et pédagogiques pour les réadapter constamment.